Catégorie : BD

Autisme, l’amour au dessus de l’ignorance -et de la souffrance? (BD « les petites victoires » d’Yvon Roy)

Aujourd’hui parlons d’autisme. Nous sommes de plus en plus d’adultes autistes à nous exprimer sur le sujet, mais nous n’avons pas autant de visibilité ou de moyens que les associations de parents, ou même les parents en général. Résultat ? NOS vécus de personnes autistes sont racontés par d’autres. Cela devient alarmant quand certains parents et associations propagent des idées et des méthodes potentiellement dangereuses, sans que nous puissions nuancer les propos sur nos vécus.

Des récits sur nos vécus, mais sans notre point de vue..

Récemment, on a appris qu’il y aurait une adaptation cinématographique de la BD « Les petites victoires » d’Yvon Roy, où il raconte son “combat” contre l’autisme de son fils.. Le problème ? Sa vision de l’autisme, du handicap, ainsi que ses méthodes pour « faire sortir son fils de l’autisme », tout cela est problématique et potentiellement dangereux, pire, certains comportements sont abusifs. Sur Twitter, un hashtag #BOYCOTTlespetitesvictoires à été lancé, plusieurs personnes autistes racontent leurs ressentis vis-à-viis de la BD, ainsi que leurs vécus et souvenirs parfois traumatiques de la période ou on voulait les « normaliser ».

La multitude de récits n’ayant que le point de vue des allistes (personnes non autistes) est aussi dommageable pour les parents. Il n’y a pas longtemps, les experts expliquaient qu’on étaient des coquilles vides enfermées dans des bulles… Alors que les personnes autistes s’expriment sur leur fonctionnement, et militent depuis longtemps. Des informations erronées sur les fonctionnements autistiques et des fantasmes de personnes allistes sur nos envies et besoin peuvent être publiés, sans que nous puissions nous faire entendre, faute de visibilité et de moyens. Les réseaux sociaux restent un bon outil pour rassembler les avis et se faire entendre, comme lors de l’appel au boycott par les personnes autistes du livre « To Siri with love » de Judith Newman pour ses idées validistes.

– Les câlins et contacts forcés

J’ai fait une petite BD pour expliquer ce problème. Du point de vue de l’auteur, la vie sans câlins est insupportable, il force donc son fils à en faire et les lecteurs peuvent s’émouvoir devant ce que l’auteur appelle une petite victoire. Les personnes qui ne connaissent pas l’autisme, ni l’hypersensibilité sensorielle, ou la difficulté de gérer ses émotions, ne savent pas qu’un câlin ou un simple contact physique peut être très douloureux. Sans ces données, ils ne verront que la victoire, et pas la potentielle souffrance. Alors que les personnes autistes s’identifient plus à l’enfant, certains ont vu remonter de vieux souvenirs désagréables (voir traumatiques) sur les contacts forcés.

(suite…)

Meltdown et shutdown autistiques- n°1 – voir ce qui les déclenchent

 

Les meltdown et shutdown autistiques sont des « effondrements » autistiques, ce que certaines personnes appellent « crises » et que d’autres prennent pour des caprices.

Cela peut effectivement ressembler à des colères, car c’est parfois beaucoup de violences extériorisé ou si des circonstances qui amènent des réactions brutales. Les  meltdown seront plus extériorisé et parfois impressionnants, alors que les shutdown sont plus intériorisés et peuvent passer inaperçus. Dans les deux cas, ce sont le signes que la personne à dépassé ses limites, au delà du supportable l’esprit se protège comme il peut, en déclenchant des réflexes de défenses pour sortir de ces situations agressives et douloureuses. (suite…)

« bodypositive » « grossophobie », besoin de survie contre outil marketing.

 

Le mouvement bodypositive existent depuis bien des années, crée par les personnes grosses pour se faire entendre, plus on se réuni plus notre message se portera loin. Plus nous, qui somment invisibles dans les médias- et dans l’esprit des gens-, nous pourront parler de nos réalité, de nos difficultés, des violences et du rejet que nous subissons sans que d’autres ne le soupçonne. (suite…)

La mode grande taille et les médias

J’aimerai parler de représentation, mais en focalisant sur la mode grande taille et les magazines de mode. On se rappele du « spécial ronde » de Elle qui date de 2010 déja!! Est-ce que les choses ont évolué? Pas vraiment..Alors qu’on pourrait s’attendre à des éditions mode plus incluant toutes tailles ou au mois des éditions grandes tailles plus pointus en mode, on se rend compte que le traitement de la mode grande taille est différente. Un peu comme si on doit choisir entre la mode et la grande taille… J’ai isolé trois façon de traiter le sujet qui reviennent souvent dans ces éditions et ces dossiers: la célébrité, le bodypositivisme, et la mode (glamour). Je partage avec vous une illustration et je vous propose de développer cette idée plus bas.

representation des rondes et des grosses dans les médias

(suite…)