Catégorie : Let’s talk

Parlons de tout et de rien.

L’amour, mes bourrelets, et moi?

Parlons d’amour, c’est beau, c’est doux, c’est romantique, mais c’est surtout…. pour les autres?
 
C’est ce que semble penser certaines femmes rondes/grosses. Elles se disent que parce qu’on est grosse on ne peut pas trouver l’amour de sa vie, ou que l’être aimé n’est pas vraiment amoureux et/ou iras chercher une femme plus belle. Ces idées sont de réelles sources de souffrance. N’étant pas de cet avis, je vais tenter de vous convaincre que tout est possible à travers plusieurs situations que j’ai vécu, vu ou lu. 
Petite précision, je parle de « femmes rondes » pour ne pas heurter la sensibilité de certaines femmes qui ne seraient pas à l’aise avec le mot « grosse » pour les qualifier. Je parle évidement de femmes grosses, mais aussi de femmes ou d’hommes différents, ou complexés qui pourraient se retrouver dans ces situations.
Je ne souhaite pas parler de couple homme/femme pour ne pas exclure les autres couples 🙂 .

 


« Faut arrêter l’hypocrisie, elle est grosse quoi, faut me payer pour sortir avec elle »

De même que « Ah elle est obèse, lololol c’est trop moche »..
On commence fort avec les commentaires bêtes et méchants. Les gens qui pensent qu’être grosse c’est le plus gros défaut du monde, mince et mauvaise c’est pas grave, mais obeeeese kwaaaa. 
Il faut être franc, il y a des gens dégoûtés par les bourrelets, qui ne supportent pas les gros et ne les verrons que comme des monstres gourmands et stupides. 

D’un autre coté, soyons franc l’avis de ces personnes ne devrait pas compter. Pensant d’une part que leurs goûts sont universels, ils expriment leurs avis comme si c’est une vérité absolu, d’autre part ils se permettent d’être méchants et arrogants, n’ayant pas remarqué que leurs raisonnement simpliste font surtout  d’eux des personnes détestables et pas très futés. L’avantage c’est qu’ils sont facile à repérer. 

Mais les remarques peuvent être blessantes, et renvoient encore plus au sentiment d’anormalité. Il faut vraiment se dire que ces personnes ne nous apportent rien (ce sont souvent des inconnus) leurs avis ne devraient pas compter dans nos vies, ce sont juste des remarques méchantes, et c’est loin d’être la vérité..


« Personne n’aime les grosses, un homme normal ne sort pas avec des grosses.. »

Comme les remarques précédentes, des remarques blessantes, mais sans forcement exprimer un dégoût. C’est ce qu’on peut entendre de la part de proches :
 » c’est trop bien, l’amour dépasse les apparences »
« si tu perdais 20kg t’aurais tout les hommes à tes pieds »
Ces remarques sont plus dangereuses, car elles partent du principe que la majorité des personnes n’aiment pas les gros, donc c’est normal de le dire, personne ne contredira. Si le/la gros/se est blessé, c’est parce que c’est vrai,  la vérité est dure à entendre. Au final, ces remarques disent surtout que « ce n’est pas normal » d’être gros et heureux, et même les gros finissent par le croire.
Les filles se disent « je dois maigrir pour trouver un mec, pour qu’il m’aime », le poids deviens la raison du célibat et de la souffrance, maigrir est la solution miracle.

Mais c’est faux! Ça voudrait dire qu’il faut être dans la norme pour être en couple, ou alors c’est que l’autre personne fait de gros efforts, il est soit idiot car il pourrait trouver mieux, soit très gentil car il voit au-delà des apparences. Sauf que les sentiments et l’idée du couple sont vraiment propre à chacun. La norme, la société, c’est comme une moyenne qui efface les différences pour ne garder que les points communs. Si la norme en France c’est de faire un 34/36 (surtout dans les médias) il ne faut pas oublier qu’au moins la moitié des femmes font du 42 et plus. On ne les montre pas, elles ne sont pas cités en exemples, mais elles existent. Autour de soi on a des petits, des gros, des minces, des gens avec des grands nez et des petits yeux qui sont en couple, ne pas être « normal » ça n’a jamais empêché d’être en couple, mais ceux qui pensent que c’est un frein se créent leurs propres obstacles. Il faut oublier cet idée de normalité, si on ne fait pas partie de la majorité, il faut l’admettre et avancer quand même. Quand on parle de vie privée et de couple, il faut savoir faire passer son bonheur avant la pression de la norme.

En général j’ia beau dire ce que je veux, la réponse sera souvent: « Mais moi c’est pas pareil, tu ne vois pas que je suis moche! personne ne voudras de moi », à mon tour de répondre par dépit « Tu ne vois pas que les moches aussi sont en couples, font des enfants et vivent heureux? Ne me trouve plus d’excuse et parlons du vrai problème »
 
« Je  suis grosse, moche, personne ne veut de moi »

On ne vas se mentir, le problème au fond c’est peut être ça? Le manque de confiance en soi. Il est vrai que les autres n’aident pas en nous rappelant que selon eux on est trop moche. Mais on peut très bien ne pas s’en préoccuper et vivre son histoire tranquillement. Sauf que certaines femmes complexées, n’ont pas confiance, et pas que des femmes rondes/grosses. On sait toutes que s’aimer c’est super difficile, ça demande déjà de vouloir y arriver, et ensuite c’est un long chemin semé de doutes et de difficultés.

Dans un couple, ne pas avoir confiance en soi peut poser problème. Mais déjà ça pose problème pour être en couple. Si on se rend invisible ou si on se renferme sur soi même les rencontres se font rare. J’ai vu énormément de filles qui se plaignait du célibat, mais elles étaient complètements fermées à toutes opportunité sans même s’en rendre compte. Souvent il y avait des regards, des sourires, des tentatives de rapprochements aussi, mais elles ne les voyaient pas, ou alors trouvaient une excuse « il est juste gentil », « non c’est par politesse, je suis trop moche ». Je suis convaincu que pour séduire et être séduite il faut s’ouvrir aux autre. N’oublions pas que si on ne s’aime pas, on auras du mal à accepter d’être aimé.. Pour le coup j’ai aussi fait partie de ses filles qui rejetait les compliments donc je sais ce que c’est :
– « oh euh oui euh ok..merci? »,
 -« oh mais toi t’es pas objectif donc ca compte pas »,
 -« oui mais il le pensait pas de toute façon ». 
Mesdames acceptez ces compliments! Les gens ne disent pas ça pour être gentil 🙂
Aimez vous et vous verrez qu’on peut vous aimer aussi.
Ce qui nous ramène à la citation suivante..
 
 « Je ne le mérite pas »

Ça me révolte d’entendra ça.. 
« il est beau, il est ci, il est ça, mais moi..je suis moche, je ne le mérite pas »

On en reviens encore à cet notion de normalité, comme si un couple devait être assorti pour être heureux..Mais surtout, j’ai l’impression que c’est une façon de dire « je ne suis pas normale, je ne suis pas une femme », ou « une vraie femme », autrement dit une sous-femme, un être humain qui ne mérite pas les compliments, ni les regards, ni les sourires. Mais non!! Il n’y a pas de sous-femmes, tout le monde mérite d’être aimé, et surtout la valeur d’une personne ne se défini pas par son physique et sa normalité. Il faut vraiment arrêter avec cet idée, un corps imparfait aux yeux des autres, est un corps qui mérite d’être aimé et respecté même avec ses bourrelets, ses rides, et ses maladies. 

Ce genre de réflexion arrivent aussi quand on est en couple, et ce malgré les mots rassurant de l’être aimé et aimant. Le manque de confiance fait que le couple même est remis en doute. 
« Je ne comprends pas pourquoi il dit qu’il m’aime »
-« il se trompe, il se réveillera un jour et verra comment je suis vraiment »
-« il ira voir ailleurs, c’est pas difficile de trouver une fille plus jolie »
Autant de réflexions qui montrent encore que la personne qui ne s’aime pas, aura du mal a accepter l’amour de l’autre. Parfois « on fait avec » mais ça reste quand même triste et ca se ressent sur le couple, on ne peut pas être à l’aise complètement.

Ce manque de confiance devient parfois un problème dans le couple, au point de causer des ruptures. Le doute permanent, la tensions, la jalousie ou la comparaison constante avec les autres femmes, mais aussi les remarques parfois dures lancées à l’être aimé. Sachez que si vous êtes en couple, votre mari/femme sait comment vous êtes! Il ne vas pas se réveiller un jour en découvrant que la personne qu’il aime est gros(se). En plus c’est assez frustrant de devoir se retenir d’aimer pour des raisons comme celle la, ou de ne pas pouvoir toucher son/sa partenaire . Sans parler de la tristesse de voir la personne qu’on aime souffrir..

Le but n’est pas de culpabiliser, mais de voir qu’il faut arrêter de se dévaloriser, et commence à se voir comme l’égal de l’autre dans un couple. Si votre partenaire est en couple avec vous c’est qu’il le souhaite, et qu’il est heureux ainsi, il faut pas chercher à le repousser ou à se dévaloriser. 
Il faut parfois baisser les armes, se laissé aimer et être aimé. Peut être qu’en discutant avec vos proches ou votre partenaire vous verrez que vous avez beaucoup à offrir et que vous êtes aimé. 

 



« Je t’aime, et si tu voyait ce que je vois tu t’aimerais aussi »

 Quand on manque de confiance on ne se voit pas réellement comme on est, on se focalise sur les défauts et on oublie les qualités. Les proches, les amis, voient autre chose. Evidemment, c’est pour ça qu’il restent à nos coté et qu’on partagent des bons moments ensemble. Je part déjà de ce constat la pour en déduire qu’on peut être aimé, même si on se dit « mais eux c’est pas pareil ». Mais si c’est pareil, un jour on rencontre quelqu’un, on rit, on discute, on échange, et on se rend compte que la vie est plus agréable à ses cotés, et qu’on souhaiterais partager un bout de vie ensemble. L’amour comme l’amitié ne se résume pas a un physique c’est aussi un bien être et une complicité.

 Évidemment, on va me dire, le physique ça compte! Et c’est là que ça bloque.  Déjà je considère que si on arrête de se préoccuper du regard des autres, qu’on s’aime un peu plus, qu’on s’ouvre aux opportunités, et du coup qu’on rencontre du monde le plus dur est fait. Ensuite oui c’est sur  il faut plaire physiquement. C’est vrai que plus on monte en poids et plus on s’éloigne de la norme, moins on se fait draguer dans la rue, en faisant un 56 on auras moins de succès qu’un 36. Mais le but c’est pas d’avoir 10000hommes/femmes a ses pieds, c’est de trouver la bonne personne, et d’être heureux. Le bonheur c’est pas avoir l’approbation du monde entier, c’est de trouver l’équilibre dans sa vie privé.   

Déjà on oublie les gens qui sont dégoûtés par les gros, il on reste accessible pour tout les autres personnes qui restent, et il y en a. Les mécontents et les méchants se manifestent toujours plus fort, en revanche si quelqu’un n’a pas de critères en particulier il va pas allez crier « heyy moi j’aime toutes les femmes! », qu’il ne s’exprime pas ne veux pas dire qu’il n’existe pas.  

J’insiste pour dire que ce n’est pas une question de dépit, genre personne désespéré qui sortirait « même avec une grosse », c’est pas non plus un cas de « l’amour est aveugle, il va au delà du physique ». Non, les rondes/grosses plaisent physiquement tout simplement, et pas pour leurs « beauté intérieur et leurs douceur ». Je ne parle pas non plus de personnes qui n’aimerais que des rondes, mais de personnes qui n’ont simplement pas de préférences sur la corpulence.Je sais quel secret! en gros tout les goûts sont dans la nature, c’est ce que j’essaye de dire. Mais si j’insiste c’est que de la part des gens qui n’aiment pas les grosses, et de certaines filles qui on fini par être de cet avis, il y a l’impression que c’est soit une histoire d’amour « aveugle », ou une personne anormal qui n’aime que les rondes, la personne ronde/grosse est donc dans les deux cas indésirable. Alors que c’est faux, c’est pas parce qu’on aime pas quelque chose que c’est valable pour tout le monde. 

Il y a déjà l’idée qu’on aime quelqu’un pour un ensemble, aimer ou ne pas aimer quelqu’un juste pour des bourrelets c’est ça le problème. Quand on plait physiquement, c’est le corps qui compte, mais aussi l’attitude, la façon de bouger/danser/marcher, de s’habiller peut être, ce qu’on dégage comme le sourire ou le regard, c’est un ensemble et les rondeurs, les bourrelets en font parties. Une femme renfermé sur elle même dégagera moins qu’une femme qui sera ouverte, qu’elle soit grosse ou pas. Le corps compte mais le langage corporelle aussi. On peut très bien être grosse, entrer dans une pièce avec assurance et attirer tout les regards, et du coup plaire. D’une façon plus imagé, le but n’est pas de plaire en dépit de son gras, ni de plaire pour son gras, mais de plaire en étant soi même c’est à dire une femme dans son ensemble avec du gras, une attitude, un beau sourire, du caractère etc. C’est un ensemble, il ne faut pas se définir uniquement en tant que « grosse ».
Honnêtement ça ne veux pas dire que c’est facile de trouver la bonne personne, mais moins on se mettras d’obstacles plus on aura l’occasion d’être heureux. 

« heureusement qu’il y a des hommes qui aiment les rondes »

Encore un dernier mot la dessus, c’est vraiment propre à la communauté grande taille de raisonner ainsi. Pour ceux/celles qui ne savent pas il y a des hommes qui n’aiment que les rondes/grosses, on les appelle les « Fat admirers » ou FA. 
Déjà je dois dire que quand je vois ce genre de réflexion ça me rend triste. Je n’ai rien contre les Fa, je développerais plus tard. Mais c’est comme dire « mon plus grand défaut c’est mon nez, alors si je trouve un homme qui aime les grand nez, je serait heureuse ». C’est faux, c’est ce que je disais plus haut, c’est comme si le poids était la seul raison du célibat, et que du coup la solution serais d’aimer quelqu’un qui aime ce défaut. C’est aussi se dire qu’on ne peut pas être heureuse autrement avec un homme qui n’aurait pas ces critères, et donc je trouve ça triste même si c’est une réflexion qui se veux positive.

La première raison pour laquelle c’est faux, c’est penser qu’un homme qui aimerait les rondes suffirait, alors que non les relations ne se basent pas que sur le physique ou le désir! Il faut encore être sur la bonne longueur d’onde et vouloir être en couple, ce n’est pas plus facile.
Deuxièmement, c’est même plus difficile puisque que ca réduit considérablement les opportunités, pour moi il y a des hommes qui sont capables d’aimer les femmes, dont les femmes rondes, et ils n’ont pas besoin de se revendiquer FA pour ça. Et ceux qui le sont et qui ne se définissent pas ainsi ou ne connaissent pas le terme? Je vous conseil d’arrêter de vous focaliser la dessus, de rencontrer des fa ET des non-fa, ça serait dommage de se priver de belles rencontres pour ça.
Troisièmement, ça ne garanti pas non plus que le couple seras épanouie, on me dit qu’il faut un FA pour aimer les courbes d’une femme, mais je dirais qu’il faut aimer tout court! Quand on aime quelqu’un on l’aime en entier, avec les courbes, en douceur, amoureusement, passionnément, j’ai pas besoin d’avoir une préférence pour les noirs chevelus pour aimer mon copain, j’aime sa peau et ses cheveux même si je n’ai pas de préférence pour ça à la base.
Donc surtout ne vous arrêtez pas à ça.

Pour revenir aux FA, je n’ai pas de conseils non plus, simplement parce que pour moi ca ne défini pas la personne. Il y en a des biens, et des mauvais, comme pour tout. C’est vrai que les filles rondes de mon entourage se méfient, c’est surtout parce que les plus présents, ceux qui envoient des mails et harcèlent les filles, sont les plus extrêmes, et pervers. Mais à coté, j’ai rencontré aussi des hommes et des femmes qui avaient juste une préférence pour les grosses, comme j’ai des amis qui préfèrent les petites blondes, ou les rousses. L’important c’est surtout de ne pas mettre tout les FA sur un  piédestal sous prétexte qu’ils aiment les grosses, mais ne pas diaboliser à tord. Juste se dire qu’il faut y aller au cas par cas, il y en a de très gentils, mais aussi certains qui savent très bien manipuler et utiliser les complexes et les faiblesses des filles à leurs avantages. Quand on va sur un site de rencontre, ne pas oublier que c’est comme partout, pleins de menteurs et de copieurs-colleurs-beaux-parleurs, faut faire le tri. Quand on se sent pas bien, ne pas tomber dans les bras d’un beau parleurs qui aurait le syndrome du sauveur de grosse. Il faut se méfier comme pour tout, et ne pas baisser les bras.


Pour résumer, je dirais qu’il faut essayer de ne pas écouter l’avis des autres, et ne pas chercher l’approbation de la société. Etre dans la norme ne garantie pas le bonheur. 
Il faut aussi s’aimer, et c’est surement le plus dur. Mais se rendre compte que c’est peut être le vrai problème permet aussi d’avancer. Si vous voulez faire des rencontres, soyez accessible, discutez, échanger, et ne vous focalisez pas sur votre poids, vous êtes bien plus que ça

N’hésitez pas à me donner votre avis et me dire si vous pensez que c’est possible aussi, j’accepte sans problèmes les avis négatifs et les arguments (dans le respect). Bises <3

Bonnes résolutions +la riche direction rose red

Nous y sommes, fini 2013….
Les choses ne furent pas toujours facile, c’est ce que je lis partout : « la crise », « la violence », « le racisme »..ahhhh…  j’ai  aussi connu des hauts, très haut et des bas, très bas.. j’ai pris beaucoup de recul avec internet, la communauté « plus size », les blogs.. et pourtant quand je fait le bilan l’année 2013 j’ai envie de ne garder que le meilleur. Une année riche en émotion, avec notamment un déménagement et une nouvelle vie plus au calme, mais au niveau « bloguesque » ce fut la folie. J’ai pu faire de nouvelles rencontres, voir des blogueuses, des lectrices, des marques, et surtout ressentir un vent nouveau sur la communauté plus size. Une année bien remplie, et finalement très positive.
J’ai compris aussi que j’étais lu, pas au point d’être influente, mais ou point de toucher certaines femmes, et ça c’est énorme. Ça me touche énormément de recevoir des messages, des commentaires. C’est aussi pour ça que je parle de plus en plus de corps, de bien être et d’acceptation, si ça peut aider au moins une femme, c’est une victoire.
Alors pour 2014 je vous souhaite pleins de bonheur, la santé surtout, l’argent aussi tant qu’à faire, et que tout se passe bien malgré les difficultés.
En 2014 nous parlerons encore vêtements, encore des grandes tailles, je vous souhaite de trouver la paix, avec vous-même, avec votre corps. Evidemment la santé, encore et toujours, avec des professionnels! Et surtout n’oubliez pas de vous aimez… <3 En bloguant je rencontre beaucoup de femmes, et je suis toujours étonnée de voir autant de souffrances. Je ne suis pas militante, mais à un moment je me dis que je n’ai pas envie qu’on dise les choses à ma place, j’ai envie de me faire entendre sur le sujet de l’acceptation, sans entrer dans l’apologie de l’obésité, qu’on reproche souvent aux blogueuses à tord.Je comprends tout à fait qu’on se considère comme malade passé un certains poids (c’est pour ca qu’il faut se soigner, et j’insiste => on va voir un médecin, pas les copines ni les magazines!) mais n’oubliez pas que vous êtes avant tout des hommes et des femmes, ne vous définissez pas uniquement comme des personnes malades. Quelques soient le corps que vous avez, les défauts ou les maladies, tout le monde à le droit au bonheur et à l’amour. Nous existons, et nous avons le droit de vivre décemment et d’être heureux.N’oubliez pas que la haine et la dévalorisation ne mènent qu’a la destruction, alors aimez-vous, et aimez votre corps, et prenez en soin. Il n’y a que dans le positif qu’on avance, et qu’on trouve la force nécessaire pour se battre.

Tout le monde mérite de s’aimer et d’être bien dans son corps, ne laissez personne vous dire le contraire. Voila mon état d’esprit pour 2014.

J’espère sincèrement que les personnes qui on souffert cet année pourront se sentir mieux dans l’avenir.
Et pour terminer l’année, une petite tenue.
J’avais surtout envie d’immortaliser ma nouvelle couleur (une coloration semi-temporaire: direction de la riche) et au passage j’adore ce perfecto New Look Inspire que j’ai reçu pour noël , j’ai fait la jupe avec un tissus en wax toto tissus.
la riche direction plum et rose red

Comme la dernière fois j’ai décoloré une partie de mes cheveux pendant 10/15min jusqu’au orange pour que la couleur prenne bien (cf dernier article). Puis 1/3 du pot pendant 2h. La couleur est foncé, mais les reflets sont lumineux et rose foncé. Au final en intérieur ou le soir on remarque à peine une couleur prune/bordeaux avec des reflets violacés, et en journée la couleur ressort au soleil, parfois rougeâtre ou violet/rose selon la lumière et l’angle.

coloration: la riche direction plum et rose red sur une base décoloré « orange »
hair dye: la riche direction plum and rosered on  bleached hair (orange)

Mise au point sur le blog, l’obesité, l’acceptation etc

Coucou,
J’avais encore prévue un lonnng article, parce que je lis beaucoup de commentaires sur les blogueuses « rondes » (ou grosse, ce n’est pas une insulte).
Je trouvais que les mots pouvaient être mal interprété alors j’ai tenté de faire une vidéo.
Et c’est là que je demande toute votre indulgence, parce que mon appareil photo enregistre très mal le son, alors je suis partie sur une video de quelques minutes sur webcam, et au final j’ai un vidéo très longues avec pleins de sujets abordés..
J’ai l’air tres-trop-calme c’est parce que j’ai la voix encore enrouée. J’essaye de tout dire, et j’oublie aussi des mots, ou j’en dis d’autres trop vite.. j’espère que le message seras compréhensible dans sa globalité. Evidemment je ne me lance pas dans une carrière de Youtubeuse, c’est pourquoi j’ai fait la vidéo quand même malgré la qualité médiocre de l’image.
Et si jamais c’est moins ennuyant qu’un long texte peut être que je recommencerais, en espérant régler ce problème de son..si c’est soporifique faut le dire aussi 🙂

Et dites moi aussi ce que vous pensez, je suis curieuse..
Est-ce que ça vous choc de voir des grosses femmes porter des vêtements et avoir l’air contente? Est-ce que vous sentez aussi qu’en ne parlant pas de santé constamment on nient ces problèmes, ou même qu’on fait l’apologie de l’obésité?

Je remercie celles (et ceux) qui regarderont, j’essaye de répondre vite aux commentaires si il en as, en général je suis là une fois par semaine, j’ai un peu du mal à suivre comparé à avant ou je venait quotidiennement.. Mais ca me fait toujours plaisir de lire des messages même si je suis en retard dans les réponses.

L’apologie de l’obésité chez les blogueuses rondes? Pourquoi toujours tout ramener à la santé quand on veux parler de vêtements ou de passions?

La complexité de l’obesité, les préjugés et les difficultés pour changer, ou pas.
(Ou pas..parce que dans la majorité des cas les filles veulent maigrir, mais il y en a aussi qui veulent juste etre bien dans leurs corps..je ne cherche pas a généraliser, et du coup j’essaye de nuancer parfois..j’essayes :D)