Catégorie : Let’s talk

Parlons de tout et de rien.

Militer? (je suis sur youtube)

Hello! J’espère que vous avez passé une bonne fin d’année!
Cette semaine pas de tenue, j’ai été bien occupé, et je vous ai aussi préparé quelques vidéos!
Bientôt viens l’heure du bilan, pour ma part je viens vous parler de mes objectifs! Sachant que j’ai émis le souhait de militer d’avantage en début d’année, j’ai souhaité voir ce projet se concrétiser avant que l’année se termine.
Vous pouvez donc me retrouver sur Youtube, j’ai l’intention de parler de lutte contre la grossophobie et pourquoi pas de mode ou de confiance en soi. J’avais déjà essayé de m’exprimer en vidéo, il ne me manquait plus qu’une caméra correcte.Les vidéos en elles mêmes, sont assez simple pour le moment, je débute, je ne peux que progresser.. Je ne suis pas quelqu’un de trés dyamique ou enjouée, surtout parce que les sujets sont serieux et que ca me demande beaucoup de réflexions. Ca ne me vexe pas si vous mettez la vidéo en acceléré.. promis ca iras mieux avec le temps.N’hésitez pas à me donner vos avis, que ce soit sur la vidéo, le sujet, ou des idées de discutions.

Je partage avec vous ma première vidéo sur ma vision du militantisme qui est plutôt une intro à la vidéo suivante, et sur la lutte contre la grossophobie, avec le bodypositisme completement faux et hypocrites, et aussi mes espoirs pour une lutte plus organisée et fédératrice.

S’aimer differement

Depuis quelques semaines je rédige un article sur des questions qu’on me pose souvent « comment s’accepter, s’aimer ». J’ai essayé de parler de mes expériences, mais je ne suis pas très complexée physiquement, comme tout le monde quoi, mais je ne me met pas de barrière de ce coté là. Mes complexes je n’en parle pas souvent, c’est difficile à comprendre, mais c’est peut être le moment d’écrire la dessus. Déjà ça peut aider à  comprendre l’article qui viens, ensuite d’un point de vu personnel ça m’aide à remettre mes idées en place et à sortir de ma zone de confort, et peut être que certaines personnes se retrouverons dans mes écrits.

(suite…)

Tous contre l’obésité, au détriment du soin du patient -Santé n°2-

Pour lutter contre l’obésité, il faut commencer par améliorer le soin apporté aux personnes obèses

Voici le second article consacré à la santé des personnes grosses/obèses/rondes, dans le précédent je vous présentais ma position sur le sujet. Je n’aime pas parler de ma vie privée et encore moins de santé, pourtant celle-ci m’éloignait parfois de mon blog. J’ai décidé de mettre à profit ces années passées chez les médecins et spécialistes en tout genre en partageant mes expériences, et par la même occasion l’expérience de certaines femmes que j’ai rencontré.

Mes prochains articles Santé seront liés à « l’obésité » (pour employer le terme médical). Je ne peux pas partager mon expérience sur le sujet en séparant tous ce qui est lié au poids car il ne resterait plus grand chose..c’est inévitable quand on dépasse un certain IMC.

Dans les campagnes contre l’obésité, tous le monde se focalise sur la nutrition et de la chirurgie bariatrique, du coup je n’en parlerai pas, il y a déjà une multitude de sujets la dessus. Certes c’est une des causes de l’obésité chez certaines personnes, mais il n’y a pas que ça. Si on veux lutter contre l’obésité efficacement il y a d’autres combats à mener en complément.

Je vais utiliser comme fil conducteur cette lutte, c’est un sujet inévitable qui influence les interactions entre les professionnels de santé et les patients obéses. Je vous expliquerais pourquoi selon moi le milieu médical gère mal l’obésité, la façon d’aborder le sujet est soit inadéquate, incomplète ou absurde. Ensuite je vous parlerez de la façon dont les gros sont accueillis, diagnostiqués et soignés. Je laisserais de coté les bonnes expériences qui sont surement majoritaire et je me focaliserais sur ce qui devrait être améliorer.  Le sujet est complexe et je ne pourrais pas développer toutes mes idées, j’espère seulement que ces débuts de réflexions pourrons créer des discutions, pour qu’on ose enfin aborder le sujet de la santé chez les gros et qu’on puisse remettre en question un système qui n’est pas sans failles.

(Je n’ai pas envie d’employer uniquement le mot obèse qui est le terme médical, ni « ronde », encore moin pour qu’on vienne ensuite me dire « ennh mais t’es pas ronnnde t’es obéz », bon appelons un « gros » un « gros », sans que cela soit négatif ni dégradant). (suite…)