Catégorie : Mode plus size

Les événements mode grande taille, l’actualité des marques, et tout se qui se passe dans la communauté.

Trouvez des collants grandes tailles jusqu’au 60/62?

J’ai partagé quelques liens collants sur facebook et sur twitter, mais la question reviens toujours et ca fait un moment que je prépare cette article. Voici ma récap collants! J’ai toujours du mal à répondre aux questions de taille, je prends du 60 en général, je fait un 56/58 en bas, je suis ronde de patout des fesses jusqu’aux chevilles, et je fait plus d’1m70 mais j’ai pas une morpho dans les normes, mon tour de mollets est plus grand que la moyenne, même chez les grosses. Résultat, ce que je prends en largeur, je le perd en longueur, j’ai pour habitude de prendre des collants une ou deux tailles au dessus pour qu’ils montent bien haut sur les cuisses. En plus, quand on me parle opacités c’est vraiment pas comparables, des personnes avec des mollets fins auront des collants opaques, alors que chez moi même les collants plus opaques ne le sont ps vraiment. J’ai décidé de reprendre en photo chaque collants,comme ça vous pourrez comparer l’opacité et le rendu.

(suite…)

Eloquii, une marque américaine, met les tailles 54 et plus à l’honneur.

La semaine dernière les réactions étaient assez vives lorsque la mannequin Tess Munster posait pour Kiabi (sur la page de la marque). C’est la première fois qu’une marque fait poser une mannequin aussi ronde, pour une marque qui vend jusqu’au 58/60 c’est une bonne chose de présenter ses vêtements sur des mannequins de plusieurs morphologies.

tess holliday grande taille Tess munster kiabi

La collection « Folk » est disponible sur le site de Kiabi et sur le site de Soasoa  mais sur ce dernier vous avez 30% de réduction avec le code NEIIKO30

La collection capsule mettait à l’honneur la tendance année 70, avec de la suédine et une robe imprimé inspiré paisley. Evidemment ça ne peut pas plaire à tous, mais les réactions furent très vives, parfois assez virulentes. Des marques qui font des vêtements pas forcement à la mode, et en plus cher il y en a (il en faut pour tout les gouts), mais personne ne se plaint. Il parait que la taille de la mannequin (56) n’est pas en cause. Alors pourquoi cette réaction disproportionné?

Il parait évident que Tess est vue comme une célébrité, il y avait donc beaucoup d’attentes, de ce coté là, c’est la conséquence du buzz. Mais des mannequin international il y en à déjà eu sur Kiabi, d’ailleurs à ce moment on disait qu’elles étaient trop minces.  Quand on creuse un peu, on s’aperçoit que les jeans ou la jupe ne sont pas moche en soi, mais « pas adapté ».. le haut n’était assez long (pour cacher le ventre et les fesses), le jeans trop moulant, trop d’imprimés et de lignes horizontales (ça grossit), les boots coupent la cheville, les imprimés ça tasse et j’en passe.. Est-ce que les même vêtements sur une mannequins plus minces auraient les mêmes réactions? Pour la plus part: non! puisque selon ces règles, une femme mince peut porter de la couleur, des imprimés, des lignes horizontales et même des slims! Bien sur puisqu’elle n’a rien à cacher.

Donc pour résumer, personne ne critique les grosses, mais bon c’est pas pour autant qu’il faut montrer les formes de son corps.. à se demander comment on est sensé s’habiller passé le 54? On cache les bras, le ventre, les jambes, en gros on mise tout sur le visage!

Au Etats-unis, la marque ELOQUII​ n’a pas reçu le mémo! La marque va maintenant jusqu’au 56/58, et elle à osé proposer les même vêtements, imprimés, moulants et brillants!
Il ne se sont pas arrêté là et propose depuis leur lookbook sur les mannequins habituelles et sur des mannequins qui font un 56/68 (mais qui sont surement très grandes, on ne peut pas supprimer toutes les normes en un jour)

aug15_lookbook_11 oct15_extlookbook_4

La marque propose des vêtements classe, colorés, et modernes. Le prix n’est pas donné pour les petits budgets, mais c’est une bonne adresse, à mettre de coté pour les occasions spéciales et pour la période des soldes.

De toute façon, le lookbook est en libre accès, et c’est une bonne source d’inspiration! On sait toutes qu’il n’y a peu de représentation passé le 54, et pour le coup le style est très coloré et casse tout les codes. C’est à la fois intéressant et rafraîchissant. On en redemande, j’espère vraiment que ce principe va se répandre rapidement! Mon rêve serait de voir des mannequins avec deux ou trois morphologies différentes A CHAQUE FOIS!

Je vous poste quelques photos de la récente collection, et de la collection printemps été du début d’année.

oct15_extlookbook_7 oct15_extlookbook_12 oct15_extlookbook_6 oct15_extlookbook_18 oct15_extlookbook_11 oct15_extlookbook_3  oct15_extlookbook_8 oct15_extlookbook_2 oct15_extlookbook_19 oct15_extlookbook_13 oct15_extlookbook_9

 may15_extlookbook_10 may15_extlookbook_6 may15_extlookbook_8 may15_extlookbook_2 may15_extlookbook_5 june15_lookbook_18 june15_lookbook_11june15_lookbook_17 june15_lookbook_15 june15_lookbook_14 june15_lookbook_13 june15_lookbook_12

On à le droit de rêver 🙂

Pulp fashion week: salon de la mode grande taille

988768_250423258445565_1452319815_n
Le 27 octobre 2013, l’association « histoire de courbes » organisa la pulp fashion week, une journée dédiée à la mode grande taille.  Au programme: ateliers de maquillage ou de marche en talons, stands de vêtements où on pouvait découvrir des marques et acheter les dernières collections, et un défilé en fin de journée avec les marques présentes.
C’est vrai qu’on à déjà eu des ventes privées, des défilés, mais cet journée à été particulièrement bien préparé.
D’une part concernant l’organisation, d’un point de vue extérieur tout s’est bien passé. Le lieu été spacieux, bien éclairé et très pro (cf les photos suivantes). On a pu aussi découvrir plusieurs marques, alors que dans le milieu de la grande taille on a vraiment du mal à réunir les principaux acteurs. Il y avait aussi une grosse équipe derrière avec beaucoup de bénévoles, des équipes sons et lumières, des mannequins, des partenaires qui on fait que tout se passe bien.
D’autre part, la communication en amont à été bien réalisé. Je n’arrête pas de le dire, la communication ce n’est pas le fort des créateurs et des petites marques grandes tailles Française, la plupart sont bons dans ce qu’ils font en tant que créateurs ou fabricants, mais ce ne sont pas des commerciaux ou des pros du marketing.
Quand on est un créateur qui débute, il est difficile d’embaucher quelqu’un pour s’occuper de la communication, du marketing. Par rapport à l’événement, j’aime bien le fait de l’intituler « fashion week » , ça change des « ventes privées » qui font plus terre à terre, et ça indique qu’il y a un réel événement avec des ambitions et l’envie d’évoluer vers un aspect plus mode, et pas seulement une vente. Je pense que c’est ce qui fait que la presse international à repris l’information. Il y a eu aussi pas mal de partenaires, des photographes et journalistes présents sur place.
Le seul bémol pour moi, c’est de ne pas avoir plus axé la comm’ sur les marques, la mode et les ateliers, au lieu des mannequins qui étaient mis en avant sur les flyers, mais c’est une question de goût et de positionnement.
1462692_250425665111991_115617353_o
la salle central, lors de la vente
1397150_250425341778690_1805556501_o
Un espace photo à l’entrée, histoire d’immortaliser l’instant
906797_250425725111985_1150876053_o
Les marques laissent place au tapis rouge pour le défilé.
Un clin d’oeil aux danseuses qui ont fait le show, Stéffie qui est aussi modèle, Cindy et Ophélie 
1390718_192452824274776_866923433_n

 

Vous l’aurez compris, j’ai bien apprécié l’événement, je devais passer une heure ou deux histoire de ne pas rentrer trop tard mais je me suis laissé tenté et je suis resté jusqu’au défilé. J’ai pu voir les stands, découvrir des marques, toucher et essayer les vêtements. Au passage, je suis passé voir les stands de lingeries, et j’ai changé de taille de soutiens-gorge, comme quoi l’œil des professionnels est infaillible..et oui je ne portais pas la bonne taille, comme beaucoup de françaises..
A la fin de la journée, on fait place au défilé. Il il y avait 7 marques, je vous les présente à la fin de l’article, il y avait tout les styles, et tout les prix. Cet diversité est très appréciable, elle se retrouve aussi au niveau des mannequins. Il aurait été plus facile de prendre que des mannequins plus size comme on les connais, entre le 42 et le 46, très grandes et sans ventre, ni bourrelets. Mais non, il y avait plusieurs physiques, toutes les tailles du 42 au 56, et même si ça dérange dans la presse de voir des bourrelets et de la cellulite, les organisatrices assument pleinement, et revendiquent le fait de représenter toutes les femmes rondes. Notons aussi qu’il y a eu deux marques de lingeries qui ont défilés, le pari est risqué car ça peut vite faire trop sexy, et au niveau de la presse c’est le risque de voir des photos et des commentaires qui ne parlent que de ça et qui éclipsent totalement le reste de l’évent. Mais encore une fois, c’était très bien fait, rien de vulgaire.
Je retiens beaucoup de positif, et je suis très optimiste pour la suite. Évidement il y a des choses que j’ai moins aimé, mais c’est surtout une question de goût comme je l’ai dit pour la communication et le fait de mettre en avant les mannequins et pas toujours les marques. Il y a aussi le fait que j’aurais aimé voir plus de mannequin plus rondes,  on sait que les mannequins grandes tailles font souvent un 42 et sont très grandes, mais pour certaines marques on aurait plutôt envie de voir des mannequins plus rondes pour « remplir » le vêtements qui on été créent pour des filles plus en formes, et pour d’autres on avaient l’impression que c’était trop court, ou trop petit, ou que les matières (ou les dessous?) n’étaient pas adaptés. Évidement, ça n’enlève rien au travail fait par les organisateurs ou les mannequins, c’est surtout une question de goût, je penses que certains se feront cet remarques alors que d’autres aimeront.
Évidement, j’y retournerais sans hésité l’année prochaine, si comme je l’ai lu sur le site il y auras une édition hiver en avril. J’espère qu’il y auras encore plus de marques, et plus de monde.
Les médias et la mode grande taille.
Je fait quand même une parenthèse, je râle un peu sur facebook par rapport médias. Je penses que la communication est très très importante, c’est ce qui permet de promouvoir l’événement et de faire le point sur la mode grande taille. Je suis contente que l’event soit repris dans la presse, mais j’attends autre chose, je vais vous expliquer un peu.
Il faut en être conscient, les rondes, les grosses, sont un très bon sujet pour les médias. Mais ils n’ont pas tous la même intention. Ici on parle de mode, de vêtements, mais au fond on sait que certaines presse qui reprennent l’évent le classe  dans la catégorie « insolite ». Il y a une différence entre faire un article car on est intéressé par l’aspect mode grande taille, et faire un article car on veux parler d’un défilé de grosse, on sent bien que parfois l’aspect mode n’est pas une question centrale.
 Je ne cherche même pas à blâmer ce genre de presse, le but est de buzzer et au final on entends parler de l’évent. Mais pour l’aspect mode, j’attends du coup plus des journalistes plus sérieux qui feront des articles plus approfondies, de l’association (qui a déjà publié une vidéo ci-dessous) et des gens qui étaient présent. Nous qui sommes concernés, nous seront plus aptes (malheureusement) à parler des marques présentes, de la mode grande taille en général. Pour l’instant tous les articles reprennent les  mêmes photos (surtout de lingerie) qui ne montrent qu’une ou deux marques, la moitié d’entre elles ne sont même pas cités, l’information qui tourne de pays en pays c’est « il y a des grosses qui défilent, elles sont en lingerie », mais personne ne creuse et parlent de la mode ou des marques. Ils préfèrent prendre les photos les plus impressionnantes, les styles les plus inventifs, les filles les plus dénudés, et les femmes les plus grosses, nous sommes dans l’excès pour faire réagir, mais pas dans l’information d’un point de vue mode.
Dans certains articles, et les commentaires « très intéressants », on peu lire des réflexions,
 « mais qui voudrait voir un défilé de grosse, ce n’est pas attirant » => ça tombe bien, le but n’était pas de plaire aux autres, ni de faire le show pour plaire aux hommes. Quand la presse se demande si il faut faire ce genre de défilé, c’est la même chose. Bien qu’il y ai un coté fun, show, paillettes et bling-bling, la mode grande taille est à la base une demande des femmes. Les femmes grosses ne disparaîtrons pas d’un claquement de doigt, elles ont le droits de s’habiller dignement, et maintenant nous souhaitons nous habiller selon nos envies et  nous amuser avec la mode. C’est ça le but de ce genre d’événements, pas de plaire aux autres, aux médias ou aux lecteurs, mais de répondre à une demande des femmes rondes. Je penses que d’un point de vue extérieur les gens ne sont pas concernés, ils n’ont pas compris le but de ce défilé, ils ne se demande même pas l’enjeu qu’il y a derrière, ils sont trop occupés à regarder nos bourrelets (j’use et j’abuse de ce mot 🙂 ) ils sont la à se demander, et la santé, et la volonté, et c’est pas beau! Mais Nous ne faisons pas ça pour eux, alors ne nous focalisons pas la dessus, ne cherchons pas à plaire à ceux qui n’essayent pas de comprendre, faisons cet mode pour nous, parlons en, et partageons l’information comme il se doit. C’est un point important pour moi, il faut se rendre compte de ça, aussi pour le tourner à notre avantage, mais surtout pour pouvoir partager consciemment et participer à notre façon à l’évolution de la mode grande taille.
Voila une vidéo du défilé, plus bas je rajoute les liens des marques et quelques photos.
Les exposants:
J’ai discuté avec la plupart des marques, et je vais vous parler de celles qui ont fait le défilé.
J’ai fait des montages avec des photos prises sur la page fan et des photos que j’ai prises avec l’aide de Vanoue, mais le défilé était très rapide et beaucoup de photos sont flous, la grande majorité viens donc de Patrice Lemesle (www.patrice-photographe.com – www.patrice-lemesle.book.fr ), je trouve ses photos très pros et respectueuses.
Les autres photographes présents étaient Frédéric Ambroisine, Cameron Photographe, AFP François Guillot, Dou Matar Gueye, Georges Alexandre, Wallace Pixmaker, Artful Kamylla, vous pouvez retrouver l’intégralité des photos sur le site http://www.hdcparis.com/.
J’ai choisi celles où on voyait les vêtements car c’est ce qui m’intéresse, je respecte le style et le travail de tout les photographes, mais je ne tenais pas à poster de photos de corps, ou centrés sur le décolletés ou les fesses, parfois même sans le visage, ce n’est pas une vision que je souhaite partager.
J’ai aussi fait le choix de choisir 6 tenues pour chaque marques, ce n’est pas un choix fait en fonction de mes mannequins préférées, désolé si il n’y a pas tout le monde.

J’ai beaucoup aimé la marque, qui crée des sous vêtements spécial grande taille. La collection est assez mignonne, et parfois sexy, et les prix sont abordables. J’aime beaucoup la façon de travailler la dentelle, et le choix des imprimes. Les tailles vont du bonnet D au bonnet H, avec des tours de dos du 85 au 120, les bas  vont du 38 au 56. 
La-belle-affranchie-Patrice-Lemesle
 

Une de mes marques coup de cœur, je ne l’ai jamais caché, pour l’originalité des modèles, les matières et les prix accessibles. Il y avait beaucoup de nouveautés sur le stand, qui ne sont malheureusement pas encore en ligne. J’ai beaucoup aimé les détails des manches, et le bordeaux sur les coupes très pin up.
Onoz
C’est une des découvertes de ce salon, j’ai beaucoup aimé cet marque, tout en élégance, les tissus sont de qualités, il y a de la texture et des coupes adaptés et originales. Ce sont des prix de créateur, et oui il en faut pour toute les bourses. L’envie de la marque  est de proposer des pièces de qualités qui dureront.
tika-soomak



Une bonne découverte aussi, je suis resté un bon moment au stand, pour essayer certains modèles et constater que je ne porte pas la bonne taille. La boutique propose des grands bonnets et des marques comme curvy kate. Les prix sont abordables pour de la grande taille, et il y à aussi des modèles de bustier et de nuisettes.
=> facebook

femmes-fabuleuses

Je connaissais un peu la marque car je l’avais déjà vu sur le blog de Marjo aka Fring’halles. Le style est plutôt « ethnique », et les tailles vont jusqu’au 50, les prix sont plutôt ceux des créateurs. J’ai bien aimé l’originalité des coupes.
=> facebook

tamboo
La créatrice Jean-Ida fait surtout du sur mesure en grande taille, il y a eu beaucoup de modèles, j’ai beaucoup aimé les robes de soirée, mais il y en a aussi pour tout les jours. Au niveau prix je n’ai aucune idée mais il ne faut pas oublier que c’est du sur mesure. Il n’y a pas de site à ma connaissance, donc je pense qu’on peut contacter la créatrice sur facebook et aller à son atelier près de Paris sur Montrouge.
voluptueuse
 
La créatrice propose des vêtements originaux et du sur mesure. Les tailles vont du 34 au 60, et les prix sont les mêmes pour toutes les tailles, plutôt des prix de créateurs. La robe la plus impressionnante est pour moi la robe de mariée rouge, superbement portée. C’était vraiment du show.
maryse

Pour plus d’informations sur la prochaine fashion week, ou sur l’association (soutenir, financer, être mannequin) Allez sur le site http://www.hdcparis.com, ou sur facebook  pour suivre les actualités.
A bientôt.

Kiabi et la mode grande taille

Bonjour! 

La semaine dernière c’est avec joie que je suis allé visité les locaux de Kiabi avec deux autres blogueuses Letizia du blog de Letilor et Audrey du blog big or not to big. On avait toutes gardé le secret jusqu’au dernier moment, mais maintenant je peux vous raconter ces deux jours bien remplies.

 

Direction Lille!
Il y a quelques semaines, je fut contacté par Kiabi pour venir au siège à Lille,  pour découvrir la marque et parler de la collection grande taille. Etant une cliente depuis de nombreuses années, j’ai sauté sur l’occasion. J’avais beaucoup de questions, et beaucoup de remarques aussi. J’étais vraiment contente de voir que la marque organise des événements pour développer la mode grande taille.
Jeudi soir je prends donc le train pour Lille, Lucie, qui s’occupe d’internet, des réseaux sociaux et du coaching m’accueille avec Audrey. Au programme une soirée dans un restaurant avec des plats locaux. Je découvre le maroille qui ne sent pas si fort et je constate que la biére est une spécialité de la région, l’ambiance est très chaleureuse et festive. Et on termine la soirée par une visite en voiture le vieux Lille sous la pluie. Ca me rappel un peu Londres, du coup bonne ambiance+ville sympa, ca donne envie d’y retourner. La soirée qui commençais mal avec la pluie et les embouteillages se passe vraiment bien, on rigole, on mange, on goûte les spécialités, j’ai connue pire :D.
Le lendemain, quelques imprévues avec des embouteillages et du retard, on récupère Letizia et on fonce au siège. Lucie nous accueille, et c’est partie pour une journée bien remplie, avec des surprises, j’ai hâte d’en savoir plus….
Kiabi et la mode grande taille
On commence la journée avec des stylistes de Kiabi, qui nous parlent de la marque et de la création des
vêtements. Ensuite nous avons pu discuter, donner notre avis, et voir des vêtements de la collection actuelles, ainsi que quelques prototype.. et un aperçu de la collection à venir.Je vais essayer de résumer tout ce que j’ai appris.
Parlons d’abord de la création d’une collection.Par exemple pour l’été 2014 la collection est en préparation actuellement. A partir des tendances actuelles, des observations, des meilleurs ventes et des tendance à venir.  Les équipes retiennent trois  principales tendances et ils définissent: le style, les coupes et les couleurs dominantes qui les inspireront pour créer la nouvelle collection.

En parallèle, la marque sort régulièrement de nouveaux vêtements pour répondre à la demande. Par exemple en fonction de la météo, une tendance émergente, une forte demande des clientes, et la marque est capable de mettre sur le marché des vêtements pour répondre à la demande en un laps de temps très court. Elle peut contacter des fournisseurs pour voir ceux qu’ils proposent, comme par exemple lors d’halloween, ou alors lancer la création et la production d’un produit original.

J’ai été assez étonné de voir autant de réactivité, je pensais qu’une entreprise aussi grosse ne pouvait pas réagir si vite. C’est pourquoi je pense qu’il ne faut pas hésiter à exprimer ses envies, faire des critiques constructives et des remarques positives et négatives, car l’équipe est à l’écoute et est capable d’améliorer un produit, ou de le relancer si besoin. Si un vêtement plait, et est super bien taillé, il serait dommage de ne pas le faire savoir.

C’est encore plus le cas pour la mode grande taille. Quand on regarde sur les blogs modes, les looks sont en général tendances, parfois excentrique. Mais la plupart du temps, les clientes rondes s’habillent en noir, souvent en pantalons. Les stylistes de Kiabi répondent en priorités à la demande c’est pourquoi il y a du noir, des coupes larges, des bras et des jambes couverts. C’est ce qui se vend le plus!
Lors de nos échanges, il n’était pas question de changer ou de supprimer la collection basique, elle marche très bien ça n’aurait aucun sens.  Mais en parallèle, les stylistes veulent sortir des vêtements plus tendance, notamment sur internet ou c’est plus facile de tenter de nouveaux genres, comme des leggings galaxy qu’on a pu voir sur le site .

On a dis beaucoup de choses aux stylistes, à l’équipe lingerie ou accessoires. C’est difficile à résumer, mais par exemple, on était toutes fan des robes, et des tailles marqués notamment, mais sur le site il y a peu de robes car les clientes en achètent peu. On a parlé des accessoires pas assez larges, des bottes trop étroites, du fait qu’on n’a aucun mal à montrer nos épaules et nos bras, du fait d’aimer porter de la jolie lingerie. On était d’accord aussi sur le fait que les élastiques en bas des hauts ce n’est pas flatteur. On a parlé collants, short, robes, couleurs. Bref, beaucoup de réflexions, on sentais que l’équipe était attentive et voulait créer des vêtements plus tendances.
J’ai beaucoup aimé cet échange, l’équipe est très dynamique et très réceptive, autant sur les tendances qu’on aime, que sur les critiques qu’on avait à faire. J’ai vraiment hâte de voir des nouveautés, les changements ne se feront peut être pas rapidement, peut être que tout ne se feras pas,  mais l’envie d’évoluer est la et les changements prévues sont prometteurs. Et j’insiste encore il faut commenter et exprimer nos envies à la marque, au final les stylistes ne demandent que ca.

La philosophie Kiabi, une mode pour tous, à petit prix.

Au cours de la journée, on a découvert un peu plus sur l’entreprise. Au siège il y a toutes les équipes, de la création, à la compta ou à la gestion des sites européens. J’ai été impressionné par la taille de l’entreprise, et par l’ambiance très dynamique.C’était très agréable et très humain, nous avons été très bien accueilli, même le PDG est venu nous voir. J’avais du mal à imaginer l’envers du décor, et bien je ne suis pas déçue.
J’ai profité de l’occasion pour poser  beaucoup de questions. J’apprends par exemple que la marque veux proposer des vêtements pour toutes la famille, ce concept me plait, personne n’est exclue. J’ai aussi demandé comment la marque maintiens des prix aussi bas, je me doutais qu’il y avait une économie d’échelle. En fait la marque étant présente dans plusieurs pays, comme l’Espagne, l’Italie ou la Russie, elle fabrique en très grande quantité ce qui permet de réduire les coûts. On me dit aussi que la marge est moins importante que les autres marques afin de rester moins cher. Au final, j’ai appris beaucoup de choses, et j’aime bien cet mentalité.
Atelier: création d’une robe.

Après l’échange du matin, on se réunit autour d’un buffet avec d’autres employés, des stylistes, responsables web, responsables du secteur femme, ou des accessoires, autant de rencontres intéressantes. A cet occasion on nous annonce la surprise: co-création d’une robe à notre image pour l’été 2014! On peut faire la robe de nos rêve, celle qu’on veux. A ce moment la, les idées venaient, j’avais envie de faire tellement de choses, des robes folles, classes, colorés, rock, romantiques..mais c’était UNE robe. Une fois le moment venue, on se concentre.. je commence par un atelier couleur, pour voir un peu les différentes catégories de couleurs, et celles qui me vont. Ensuite je me lance dans les premières idées, la coupe, la couleur, le tissus et le tombé souhaité.. ont a des echantillons de tissus, des modèles de robes deja fabriqués, des imprimés, des appliques, toutes les couleurs imaginable.. alors on se concentre.. une robe pour l’été, simple, à mon image mais qui pourrait plaire..
Bon je m’arrête là, je penses que nous auront l’occasion d’en reparler.. il faut que ca reste une surprise 🙂
dentelles, rubans, finitions..
dire que j’aurais pu faire une robe en latex, ou broderie..non? 😀

C’était vraiment bien, j’ai  hâte de voir cet robe porté, mais j’ai aussi peur qu’elle ne plaise qu’a moi. De toute façon le choix est fait, maintenant je dois attendre quelques mois..Letizia et Audrey on fait deux jolies robes, toutes les trois seront dans des styles différents et au fond je me dis que les clientes auront le choix.

Ensuite une des stylistes présente pour nous aidé à dessiné nos robes, comme nos bébés nous les présentions fièrement devant l’appareil. Cet expérience me donne encore plus envie de créer.
Kiabi, en conclusion..
La journée se termina ensuite par un shooting souvenir avec l’équipe de Kiabi, Audrey et Letizia. Je ne publierais pas de photos des filles, je les laissent partager leurs préfèrées . On découvre ainsi une Letizia énergique et rock, et une Audrey mutine et romantique. Les photos sont superbes, même si au fond je sais qu’on a passé une journée super remplie et que la fatigue commençait à se faire ressentir.
Un dernier tour des locaux, d’autres services, comme le web, la compta, ou les responsables des ventes de chaque pays. On découvre toujours une bonne ambiance, à la fin de la journée on se dit qu’on resterais bien travailler dans le coin.
Après cet course folle à travers des locaux, qui ressemblent à un labyrinthe, le taxi nous attends déjà, il est 17h c’est l’heure de rentrer.
Au final, je retiens l’accueil que nous avons eu, les employés sympas et réceptifs, très intéressés par la mode grande taille et surtout très dynamiques. On sent l’envie de faire évoluer les choses. Avec les changements prévues, les secrets qu’on nous a confiés, et les suggestions que nous avons données, j’ai vraiment hâte de voir le résultat. Cet échange  est vraiment prometteur. J’avais déjà remarqué des pièces plus mode, et je me dis que ce n’est que le début. J’espère que les collections évolueront dans ce sens.
Et si à l’avenir vous avez des réflexions, n’hésitez pas, pour ma part je pense que je donnerais mon avis sur les achats
J’espère que ce compte rendue vous plairas, et que vous pouvez ressentir l’enthousiasme que nous ressentions. Je reviens bientôt vers vous pour vous parler de cet collaboration :D.
Je vous laisse avec les photos souvenirs.

shooting-kiabi-grande-taille-25287-2529
La team Kiabi!
shooting-kiabi-grande-taille-25282-2529
Souvenir..
shooting-kiabi-grande-taille-25283-2529
shooting-kiabi-grande-taille-25284-2529
Un grand merci à l’équipe de Kiabi et particulièrement à Lucie. Et un grand merci aux filles, Letizia et Audrey, je suis contente d’avoir pu passer cet journée avec des filles que j’apprécie.[edit] Kiabi a mis sur son blog un article concernant cet journée, ainsi vous pouvez avoir leurs point de vue. On peut y lire que la marque va lancer des chaussures plus larges, une des nombreuses idées dont nous avons discuté, qu’il y auras aussi des maillots et peut etre de la lingerie en plus grande taille.
http://www.kiabi-blog.fr/blogueuses/kiabi-et-les-blogueuses-rondes/